Boissons et Sirops/ Lacto-fermentation/ | Dossier : La Fermentation/ | Dossier : Super Bulles ! |

Kvas, la boisson lactofermentée des Balkans

recette kvas russe facile

Du pain dans une boisson ?

Toujours dans mes expérimentations autour du levain, je me suis penchée sur la question du recyclage des morceaux de pains secs.

Vous savez, ces petits bouts qui finissent par traîner plusieurs jours au fond de la panière et qui semblent abandonnés à leur triste sort. C’est bon, vous voyez de quoi je parle ? 😉

En général, j’en fais des croûtons pour la soupe, en les assaisonnant d’épices, d’herbes séchées et d’huile d’olive.
Ou bien je les réduit en chapelure, en prévision d’une prochaine escalope à la milanaise.

Mais recycler le pain au levain rassis pour en faire une boisson… Avouez que ce n’est pas la première idée qui va nous venir à l’esprit !
Pourtant, dans certaines régions du monde, c’est chose courante, voir populaire.

D’après la lecture du livre « Boissons Fermentées Naturelles » de Marie -Claire Frédéric, le Kvas est une boisson que l’on peut retrouver de la Pologne au Kazakhstan, dans les rues ou chez soi.

Le terme « Kvas » signifie « Levain« , en russe.

Il n’y a donc plus à se tromper, le Kvas est bien réalisé à base de pain au levain rassis, toasté et de levain !

Vous souhaitez commander le livre ?

Suivez ce lien : clic

J’ai déjà expérimenté plusieurs boissons lactofermentées que vous retrouverez mon dossier « Super bulles » ici :

Je vous y parle du Kéfir, de la Kombucha, ainsi que de leur nombreux bienfaits sur la santé des intestins, et donc de la santé en général.

Saviez-vous que tout est lié, notamment au niveau du microbiote des intestins, de notre corps et de notre mental ?

Allez voir ce dossier, je pense que vous apprendrez des choses insoupçonnées…

tout savoir sur le kefir

Mais revenons à notre Kvas.

J’ai poursuivi mes recherches autour de cette boisson populaire, si improbable pour nous les occidentaux, et pourtant si intriguante.

J’ai contacté Vanessa Kimbell, la fondatrice de l’excellente « Sourdough School« . J’adore l’approche et la générosité de cette femme.
Il se trouve que Vanessa connaît le Kvas, et qu’elle en produit régulièrement.

Je lui demande de me transmettre une recette, qu’elle m’envoie. Je l’en remercie encore…

C’est de cette recette dont il s’agira aujourd’hui.
Elle est facile et peu contraignante, pourvu qu’on ait un grand récipient, du pain au levain rassis et du levain.

Vanessa Kimbell lui ajoute du café et de la vanille.
Vu que c’est la première fois que j’en fais, j’ai préféré laissé « nature », juste avec de l’eau filtrée.

Pour le Kvas, on utilise traditionnellement du pain noir ou au seigle, car il est plus riche en enzymes et en agents de fermentation. Mais tous les autres pains au levain feront l’affaire, pourvu qu’on suive la recette.

microbiote levain

Et le goût ?

Le Kvas ne se décrit pas, il se goûte ! 😀
Voici les indications gustatives que je peux vous donner.

C’est une boisson lactofermentée, elle est donc pétillante et acidulée.

Le Kvas a cependant la particularité d’être traversé par une base sucrée, ceci du à l’utilisation du pain dans la recette. Le pain noir ou au seigle lui apporte une note chaude et maltée très intéressante.

C’est très agréable. On peut y ajouter des jus de fruits frais type sureau, ou de la vanille, comme Vanessa Kimbell.

Nutrition

Pour Pour 3 bouteilles de 700 ml

Kvas, boisson pétillante russe

Save RecipeSave Recipe

Ingrédients

  • Environ 350g de pain au levain sec
  • 200 g de sucre ou 170 g de sucre et 30 g de mélasse noire pour un goût plus profond et plus riche (j'ai mis du sucre de canne, car pas de mélasse)
  • 3 litres d'eau chauffée à 30°C
  • Gousse de vanille (pas mis)
  • 1 cuillère à soupe de levain

Préparation

  1. Pour cette recette il faut prévoir de grand récipient de 4 à 5 litres environ. La recette est censée vous donner 3 bouteilles de 700ml, mais cela dépendra de la qualité d'absorption de votre pain, qui peut retenir d'avantage d'eau.
  2. Mettre le pain émietté dans le récipient avec le sucre et mélanger.
  3. Verser l'eau par-dessus et ajouter le levain. Cette petite quantité suffira à ensemencer tout le liquide.
  4. 1ère fermentation :
  5. Couvrir avec une gaz ou un tissu et laisser reposer à température ambiante (environ 20°C) pendant deux jours.
  6. S'il fait chaud, il va falloir prévoir un plateau en dessous, au cas ouù la fermentation commence fort...
  7. Après cette période le Kvas doit déjà commencer à "prendre". Goûtez-le. Il doit buller et commencer à s'acidifier légèrement. Vous pouvez le boire dès maintenant ou procéder à une deuxième fermentation, que je vous recommande.
  8. 2è fermentation :
  9. Filtrer le Kvas au travers un tissu mousseline ou un sac à lait, il ne doit rester que le liquide.
  10. Mettre en bouteilles bien fermées et laisser de nouveau pendant 24 à 36h.
  11. ATTENTION : la fermentation peut aller très vite !
  12. Il va falloir penser à dégazer la bouteille chaque jour pour éviter l'explosion :p
  13. Une fois passée cette deuxième période, le Kvas est prêt et peut être conservé au frigo, pour stopper la fermentation.

Notes

On peut toaster le pain sec au préalable dans le four, afin de favoriser la réaction de Maillard, et donc, le goût.

7.8.1.2
93

https://www.lecoconutblog.com/2019/11/9087/

N’en perdez pas une miette !

You Might Also Like

1 Commentaire

  • Reply
    Dan
    4 décembre 2019 at 17 h 16 min tout ceci m’intéresse!!! ! bizzz
  • Votre commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.