▲ Carnet de Blogueuse

[ LIVRE ] JÉRUSALEM

jerusalem ottolenghi lecture

Présentation du livre « Jerusalem » d’Ottolenghi

« Jerusalem », c’est le livre qui raconte l’histoire d’une rencontre hors du territoire palestinien, de Yotam Ottolenghi, juif originaire de l’ouest de Jerusalem, et de Sami Yamimi, musulman originaire du côté est.

Les deux amis ont vécu leur enfance dans ces deux quartiers de Jerusalem et se sont imprégnés des effluves de ses rues et de l’odeur réconfortante des petits plats de leurs mères, familles, et voisins.

Ils en ont gardé des souvenirs forts qu’ils nous ont transmis dans cet ouvrage lorsqu’ils se sont finalement rencontrés à Londres, de nombreuses années après leur expatriation.

« Jérusalem » raconte aussi l’histoire de la « cuisine » jérusalémite qui est au final, une cuisine multiple qui rassemble différentes influences. Juifs sépharades ou éthiopiens, syriens, palestiniens, orthodoxes ou coptes, elle exprime le brassage permanent et ancestrale qui anime la ville depuis des siècles.

Je suis complètement conquise par ces cuisines imprimées de caractère.
J’aime leurs recettes simples mais parfaitement dosées et assaisonnées, l’importance qu’on porte aux bons produits et au mélange de texture savamment proportionné.

On retrouve dans ces cuisines moyen-orientales (Liban, Syrie, Tunisie, Egypte, Iran, Inde, etc) un équilibre nécessaire, entre le « chaud » et le « froid », le gras et l’astringent, la viande et les herbes, les légumineuses et les épices.
Ces cuisines qui jouent sur la complémentarité me plaisent.

Et c’est non sans parler des bénéfices sur la santé. En effet, certaines associations sont comme qui dirait « nées » pour être ensemble.
Exemple avec le pois chiches, qui produit des flatulences (…) mais qui est très souvent associé au cumin, qui les annulent !
Ou les herbes fraîches, comme le persil, qui neutralisent également certains désagrément causés par la viande ou les légumineuses, par exemple.

On ne peut donc pas qualifier la cuisine jérusalémite de cuisine juive, palestinienne ou syrienne, elle est jérusalémite, un point c’est tout 🙂 et nous transfère toute sa saveur dans ce merveilleux livre …

En voici ma lecture :

jerusalem ottolenghi lecture
jerusalem ottolenghi livre présentation
jerusalem ottolenghi recette

Édition

Le livre fait parti des grands volumes, avec plus de 300 pages.

La couverture est rigide et épaisse, recouverte d’un tissu encollé beige, ce quime rappelle fortement les critères esthétiques de l’édition des années 70 à 80. Ce n’est donc pas ce qu’il y a de plus moderne en terme de choix de texture pour une couverture, mais ça dénote aussi une volonté de démarquage.
On nous prévient en somme, ce livre n’est pas un livre de cuisine comme les autres. Il propage de l’histoire, des anecdotes, du vécu, et à le droit de ne pas être standardisé.

Le format est celui d’un A4, 21 par 29,7 cm de côté.

Le tissu qui recouvre la couverture est imprimé de motif orientaux et hébreux.
La thématique est donné, la cuisine dont il sera question dans cet ouvrage est moyen orientale, très typée.

Le titre et les noms des auteurs sont tamponnés à l’encre bleue. Ca donne un petit côté unique, personnalisé au livre, comme s’il s’agissait d’une édition numérotée dont chacun s’approprie un exemplaire.

Le maquettage est vivant, rythmé.
Le texte cohabite avec les photos pleine page, les recettes et les anecdotes.

Les photos représentent tantôt des seynettes de vie quotidienne, tantôt des photos des recettes, en gros plans surtout, très très alléchants.

Ce que j'ai aimé

  • C’est un livre magnifique, qui fait vraiment l’effort sur la partie narrative. On est plongé dans l’enfance de deux amis, de religions différentes mais avec un point commun très fort les unissant, celui de la cuisine. On les imagine parfaitement dans leur lieu de famille, partageant les moments festifs des repas et tout ce que la nourriture a pour eux d’agréable.
  • Les photographies, qui transportent dans le quotidien jérusalémite.
  • La fenêtre agréable et rafraîchissant qui est proposée sur Jérusalem avec cette thématique intarissable et conviviale qu’est la cuisine. Même s’ils sont présents, avec ce livre on sort du sujet des conflits politiques. On revient à la vie simple et quotidienne des habitants.
jerusalem ottolenghi recette hoummous
jerusalem ottolenghi recette palestinienne

→ Recette coup de cœur !

Difficile de n’en citer qu’une car toutes la majeure partie des recettes me parlent … En effet, plus d’une m’a fait venir l’eau à la bouche.
Pour jouer le jeu, je donne une entrée et un plat …… les artichauts crus et leur salade d’herbes, et la Mejadra, un plat végétarien à base de riz, lentilles et oignons frits

Bilan

Voilà donc l’aperçu que je peux vous donner de ce livre de cuisine pas comme les autres qui offre un regard plus léger, et aussi vraiment appétissant sur la cuisine de Jérusalem.
Si vous aimez la cuisine du monde, joyeuse, fraîche, riche de légumes, de produits frais et bien assaisonnée, alors ce livre, vous allez le dévorer, c’est le cas de le dire !

« Jerusalem » est un ouvrage riche et généreux, qui vous transportera dans un voyage culinaire haut de gamme.

C’est une belle idée de cadeau à (se) faire, vous ne trouvez pas ?

Prix de vente : 35€

N’en perdez pas une miette !

You Might Also Like

Pas encore de commentaires

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.