▲ Voyages ▲

[ROAD TRIP AU MAROC] TAROUDANT ET TIOUT

LE PAYS "AMAZIGH"

Après s’être habitués aux alentours et à notre logis (comment pourrait-il en être autrement ! Cette villa avait tout pour passer d’excellentes vacances !) nous décidons de poursuivre notre exploration dans le pays berbère, en nous enfonçant dans l’Anti-Atlas ….

Savez-vous que les berbères représentent le peuple le plus ancien et le plus authentique du Maroc ? C’est une civilisation antique très intéressante, avec des codes, des us et des coutumes ancestraux, qui a résisté aux différentes civilisations qui ont parcouru le pays. Des chefs, des tribus, divisées en sous chef et en sous tribus etc. Bref, une institution qui force le respect de par son ancienneté et sa capacité d’adaptation.

Appelés « Amazigh« , les berbères vivent surtout sur les terres, loin des gros pôles touristiques et de la vague occidentale qui colonise le maghreb.

L’Atlas, cette chaîne de montagne jalonnant le pays marocain regorge de petits villages et de bourgs abritant la civilisation d’un peuple simple, fermier, agriculteur, très proche de la Nature, et débrouillard.

Nous, c’est ça qu’on veut voir.
Le Quad et le Jetski, ça va un moment (même si on en profite bien, quand même), mais je n’ai personnellement jamais conçu un voyage sans la rencontre et la cohabitation avec ses (vrais) habitants.

Nous voilà donc partis pour la ville de Taroudant, appelée la « Petite Marrakech » en raison de la disposition de ses ruelles, et de son grand Souk, qui n’est pas sans rappeler celui de Marrakech, la ville Rouge.

TAROUDANT

(Pour ce qui est de l’orientation, nous avons installé un GPS hors connexion sur le portable, qui a très bien fonctionné. Je ne me rappelle plus du nom, mais quand ça me reviendra, je l’ajouterai)

Après plusieurs heures de route à travers la campagne sèche d’automne, nous arrivons aux remparts qui longent toute la ville de Taroudant.

Un guide se propose pour nous faire visiter (il a du nous repérer sans problème, ça c’est sûr …)
Je n’aime pas qu’on me prenne pour une touriste (même si j’en suis une :p) mais là, pas trop le choix si on veut découvrir un peu l’intérieur de la ville.
Nous acceptons. Il paraît que c’est la meilleure façon de découvrir les ruelles cachées.

Alors, on joue le jeu, on va dans les magasins qu’il a sélectionnés, le magasin de son frère, un petit attrape-touriste par-ci avec une dame qui fait semblant de moudre les noix d’argan, bref, j’ai pas aimé. 😉

On poursuit dans le souk qui regorge de choses intéressantes.
Les souks, ou marchés, d’une manière générale, sont organisés en thématiques : alimentation, vêtements, médecine naturelle et épices, meubles, bijoux etc

J’ai beaucoup aimé les stands avec les produits naturels. J’en ai profité pour acheter du savon noir et quelques épices.
Mais je reste malgré tout peu à l’aise dans ces souks où on se sent épiés et …. attendus au tournant. LOL

Bref, on fait un tour, et on va de surprises en surprises … Je vous laisse découvrir les poupées Chukky hahaha :

DÉJEUNER, CALèche et ... STATION SERVICE !

Bon. Le souk, c’est fait.
On déjeune dans un petit resto sur la place principale.

Au menu : brochettes et tajines, avec du bon pain. De quoi nous ravir les papilles.

Ici, on cuit plein de petits tajines en même temps, sur des brasero adaptés.
On peut trouver ces petits restaurants locaux sur les bords de route, dans les petites villes, mais aussi ….. dans les stations service !

Rien à voir avec chez nous, ici, les stations service, c’est une institution !
Du genre, « on fait quoi aujourd’hui ? Allez, on va à la station. » 🙂

J’ai envie de dire que les stations service marocaines ne servent de l’essence qu’accessoirement. On y trouve surtout des petits restaurants, des jeux pour enfant, des petits « Hanout » (épicerie).
Ce sont des minis villages …. Un peu comme à « Radiator Spring », dans Cars …. mais là, je m’égare un peu ?

Nous finissons donc l’étape Taroudant par un tour des remparts en calèche et nous reprenons la route.

LA PALMERAIE DE TIOUT

Loin de l’agitation de la ville, nous poursuivons sur le même chemin vers Tiout, et sa fameuse Palmeraie ….

…. Et là … c’est le gros kiffe.

On arrive dans une immense palmeraie, verdoyante, riche, bordée de palmiers dattiers, de figuiers, de cactus et autres plantes tropicales.

Un guide nous propose de faire le tour (oui, ils sont partout ! ^^) et nous nous laissons embarquer.

Il était très sympathique, ce guide, ceci dit : petite photo de famille, bracelets en cœur de palmiers pour les filles, visite de la Kasbah qui surplombe la palmeraie, bref. Bien.

Seul hic, il faisait chaud …. mais ça, c’est plutôt normal.
L’eau qu’on apportait avec nous ne suffisait pas. J’ai donc bu de l’eau de la palmeraie …. et j’aurais pas du ! Devinez la suite ….. 😅

Nous terminons donc la journée sur ce superbe paysage, préservé et agréable. On a tous beaucoup aimé cette étape. Apaisante et énergisante.

Retour à la Villa, pour un « atay » (thé) bien mérité, et quelques sauts dans la piscine !
Si vous souhaitez en savoir plus sur la villa et Diyar Shemsi, venez visiter l’article précédent -clic-

N’en perdez pas une miette !

You Might Also Like

2 Commentaires

  • Reply
    Isabelle
    29 avril 2018 at 18 h 23 min Merci pour cette jolie balade et vos superbes photos !!! Cela nous fait oublier la grisaille de ce dernier jour de printemps. Quelle température à cette époque là bas ?
    • Reply
      Coc' la Cairote
      1 mai 2018 at 20 h 07 min Ouii, c'est toujours agréable de voyager, même virtuellement ;) Au mois d'octobre il fait encore bon ... Entre 25 et 30°.

    Votre commentaire