|| Lacto-fermentation/ || Vegan/ ||| Dossiers |||

CHOU ROUGE LACTO-FERMENTÉ [DIY]

recette du chou rouge lacto-fermenté

Préparez vous-même, votre chou rouge lacto-fermenté.

On parle de plus en plus des aliments fermentés, ces temps-ci.
Non que ce soit une nouvelle lubie alimentaire, mais plutôt, un retour aux sources, à la cuisine d’antan, et à ses vertus.

Très ancien, puisqu’il remonte au moyen-âge, et mêmes aux premières civilisations, ce procédé de la lacto-fermentation visait à conserver les aliments.
Pas de frigo à l’époque, ni d’emballage sous vide, il fallait donc trouver un moyen de conserver les légumes, le beurre, les oeufs, les fruits, etc

Je ne vous ferai pas la chronologie de l’histoire de la fermentation, Marie-Claire, du blog « Ni cru , ni Cuit » le fait très bien. Allez visiter son blog, c’est une mine d’or …

Pour revenir à la recette d’aujourd’hui, je suis tombée sur un très beau chou rouge, lors de mes courses. J’ai eu envie d’en faire une partie râpée, en salade, et une autre partie en bocaux, ceci pour pouvoir le déguster plus tard, sous forme lacto-fermentée.
Je m’intéresse à ce procédé de conservation depuis que j’ai dévoré lu le livre de Julia Enders « le Charme Discret de l’Intestin« . Pour moi qui souffre régulièrement de problèmes intestinaux, ce livre a été une révélation, et que j’y ai puisé pas mal de conseils, qui me soulagent au quotidien, jusqu’à présent.

le charme discret d el'intestin recettes

Dans le livre, il est question de transit, de digestion et surtout … de flore intestinale.
C’est donc dans ces chapitres-là, que j’ai fait connaissance avec la lacto-fermentation et sa bactérie : le Lacto-Bacille 🙂

Depuis, je me documente sur la chose et m’essayes aux pickles, concombres, levain naturel (et oui !), etc.
Voici donc, la recette du chou rouge lacto-fermenté.
Rendez-vous dans quelques semaines, avec une photo du résultat obtenu ….

Pour un gros bocal

CHOU ROUGE LACTO-FERMENTÉ [DIY]

20 minTemps de préparation

20 minTemps total de la recette

Save RecipeSave Recipe

Ingredients

  • 1/2 chou rouge, bio de préférence,
  • 2 cuillères à soupe de gros sel gris (sans iode et sans fluor, qui empêchent la fermentation),
  • un bocal avec couvercle hermétique (caoutchouc).

Instructions

  1. Commencer par stériliser votre bocal. Retourner sur un torchon propre.
  2. Enlever deux feuilles du chou et couper le trognon, gardez-les pour la mise en bocal.
  3. Emincer le chou rouge à la mandoline, au-dessus d''un récipient. Ajouter une première cuillère à soupe de sel. Commencer à presser le chou avec vos mains (prenez soin de mettre des gants, car ça tâche un peu (je n'en ai pas mis et je me suis retrouvée avec une petite manucure ... râtée :p)
  4. Lorsque vous allez continuer à presser le chou, vous allez voir que du jus va sortir. Mettez la deuxième cuillère de gros sel et continuez jusqu'à ce qu'il y ait assez de jus pour la mise en bocal.
  5. Mettre enfin le chou rouge dans le bocal stérilisé. Pressez-le bien. Tapisser tout le dessus du bocal avec les feuilles de chou réservées et terminer par le trognon. Une fois le bocal fermé, le couvercle va appuyer sur le trognon qui va lui-même tasser le mélange.
  6. Garder à température ambiante pendant 4/5 jours puis au frais pour 2/3 semaines. Vous pourrez consommer votre chou rouge à ce moment.
  7. Le bocal se garde très longtemps, jusqu'à deux ans !

Notes

lorsque vous aurez tassé le chou dans le bocal, le jus doit remonter jusqu'à la hauteur du chou, avant les feuilles entières. C'est important, le chou doit être immergé.

7.8.1.2
11
https://www.lecoconutblog.com/2016/10/chou-rouge-lacto-fermente-diy/

N’en perdez pas une miette !

You Might Also Like

9 Commentaires

  • Reply
    Art d'exister
    13 novembre 2016 at 22 h 45 min Merci beaucoup pour cette recette! comment le consomme-tu ensuite? en salade, simplement? :)
    • Reply
      Coc' La Cairote
      14 novembre 2016 at 8 h 28 min Avec plaisir :) Oui, tout à fait, j'en "saupoudre" mes salades, ou j'en mets sur le coin de l'assiette, avec mon plat chaud. C'est assez prononcé (mais bon !) comme goût, du coup, ça s'équilibre avec le reste.
  • Reply
    Maureen
    22 septembre 2017 at 9 h 13 min Bonjour, J ai fait cette préparation mais le goût est hyper salé. Pensez-vous que j ai fait qqchose de mal ? Et du coup auriez vous un conseil pour le rendre mangeable ? Belle journée , Maureen
    • Reply
      Coc' la Cairote
      22 septembre 2017 at 10 h 21 min Bonjour, Maureen, C'est tout à fait normal, vous n'avez rien râté. Ne le rincez surtout pas, vous enleveriez une bonne partie des microrganismes. Il faut savoir que ces préparations se mangent en petites quantités, pour éviter justement le trop plein de sodium, on ne peut donc pas en manger une pleine assiette comme des crudités classique. Personnellement j'en mets dans le coin de l'assiette ou j'en prélève un peu et j'ajoute à une autre préparation, comme un condiments en fait.
      • Reply
        Maureen
        22 septembre 2017 at 10 h 49 min Rebonjour, Merci beaucoup pour votre réponse. Je pense essayer la choucroute pour cet hiver :) par contre j ose tjr pas me lancer dans la culture du levain ! Bonne continuation
        • Reply
          Coc' la Cairote
          22 septembre 2017 at 11 h 17 min Je vous en prie. Oui la choucroute, c'est top aussi. Pour le levain, ça viendra peut être un jour.... C'est une super aventure ☺️ Trés bonne journée également.
      • Reply
        Pascal
        7 mai 2018 at 8 h 45 min 10g de sel par kg de légumes sont suffisants pour démarrer la lacto fermentation. Eplucher, émincer, saler et laisser un peu de temps dans un saladier et mettre en pot ébouillanté. Bien tasser jusqu'à formation de jus, fermer le pot et laisser 5 à 7 jours à T° ambiante puis 3 semaine à la cave avanrt de consommer. Pour les légumes entiers faire une saumure à 30g de sel par litre d'eau de source.
  • Reply
    Toccaceli Denis
    25 décembre 2018 at 17 h 37 min j'ai bu dernièrement une eau de choux rouges lacto-fermentés,délicieuse,méthode originaire du Monténégro,ou les choux rouges dont on a enlevé une partie du coeur au cul du chou sur cinq centimètres de profond et trois centimètres de diamètre,rempli de gros sel blanc,sont placés dans un bidon avec couvercle,soupape et robinet,entassés côte à côte et un sur les autres et recouvert d'eau de source et de sel ,Six semaines de fermentation avant pouvoir boire ce jus.on resale légèrement lors des prélèvements.bidon placé au frais!
    • Reply
      Coc' La Cairote
      30 décembre 2018 at 10 h 00 min Ce doit être divin ....... C'est un jus cru fermenté bourré de probiotique. Un élixir en somme. Merci, Denis pour cette anecdote :)

    Votre commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.